Le bénévole... un être humain qui sacrifie tout... Pour vous...

28 mai 2011 - 02:36

Respectez vos couleurs .... Mouillez le maillot, Gagnez pour nous...

Bénévolat

Définition du bénévolat


Etymologie : du latin benevolus, bonne volonté, venant de bene, bien et velle, vouloir.

Le bénévolat désigne une activité de services envers autrui, de son plein gré et sans rémunération. Les actions de bénévolat, qui ne sont pas une simple adhésion, s'exercent en général dans le cadre d'une association, d'un syndicat ou d'une structure publique, éventuellement dans une entreprise privée à vocation sociale.

Le bénévole donne ainsi de son temps libre à une action qui l'intéresse ou qu'il souhaite encourager.

Pour le Conseil économique et social (avis du 24 février 1993) "est bénévole toute personne qui s'engage librement pour mener une action non salariée en direction d'autrui, en dehors de son temps professionnel et familial".

Exemple d'activités réalisées sous forme de bénévolat :

  • accueil du public,
  • visites à domicile,
  • conseils juridiques,
  • accompagnement scolaire,
  • logistique,
  • secrétariat,
  • informatique,
  • etc.


Le bénévolat se distingue du volontariat par un statut très informel et par l'absence de rémunération.


Pour le calcul du PIB, en comptabilité nationale, le bénévolat fait partie des services non marchands. La valeur ajoutée de ces derniers, essentiellement composée des coûts de personnel, est insignifiante pour le bénévolat qui se trouve ainsi sous-estimé

Distinction entre bénévolat et volontariat[modifier]

Le volontariat et le bénévolat représentent deux formes d’activité philanthropiques qui ne recouvrent pas les mêmes engagements. Le bénévolat, à la différence du volontariat, n’est encadré par aucune loi.
La situation de bénévole s’apprécie en particulier au regard de trois critères :

  1. exercer une activité sans contrepartie, ce qui implique l’absence de rémunération ;
  2. être membre d'une association, sans qu'il y ait un lien de subordination entre le bénévole et l’association ;
  3. y consacrer au minimum deux heures par semaine en moyenne annuelle, ce qui traduit un véritable engagement[1].
  4. En France

Selon le Conseil économique, social et environnemental, dans un avis du 24 février 1993, « est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ».

Le nombre de bénévoles serait compris entre 12 à 14 millions, soit un Français sur quatre[4], pour 1 100 000 associations et 21,6 millions d’adhérents ; 77,7 % sont des bénévoles réguliers. Les Français seraient entre 15 et 18 millions « à donner un coup de pouce ponctuel sans appartenir à une association, mais les réguliers qui occupent une fonction bien définie et qui y consacrent régulièrement au moins deux heures par semaine ne seraient qu’un peu plus de 3 millions ».

De plus, selon la CPCA (Conférence Permanente des Coordinations Associatives)[5], la très grande majorité des bénévoles s’engagent dans la vie associative (10 millions) sachant que le bénévolat ne saurait se confondre avec la simple adhésion.

Selon une étude de l’INSEE parue en 2004[6], le bénévolat représentait 1,307 milliard d’heures d’intervention par an, soit 820 000 emplois équivalents temps plein (ETP, Équivalent temps plein), soit 12 à 17 milliards d’euros en termes de valorisation, soit aux alentours de 1 point de PIB.

Pour info, ce site me coute plus que je faisais à l EDSM... Soit plus de 50h par semaines en dehors de mon boulot qui est plus proche des 38 à 75h que des 35h...

Commentaires

Aucun événement